Définition

Selon un rapport publié en 2011 par le ministère de l’Ecologie, les déchets alimentaires correspondent à « de la nourriture destinée à la consommation humaine, qui, à un endroit de la chaîne alimentaire, est jetée, perdue, dégradée ou dévorée par des ravageurs » et le gaspillage au « gaspillage évitable, c’est-à-dire la nourriture, qui à un certain moment avant d’être jetée, était mangeable : tranches de pain, pommes, viande, etc. ». Le rapport parle notamment à ce propos d’aliments jetés dans leur emballage encore fermé, de restes d’aliments contenus dans leur emballage, de restes de plats cuisinés des ménages, des cantines ou de la restauration collective et commerciale.

Quelques chiffres en France

En France, nous jetons en moyenne 21% des aliments que nous achetons, ce qui représente 5,6 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 89,9 kg par an et par habitant. Le coût de cet impressionnant gaspillage alimentaire s’élève à 430 euros par an et par habitant. Autre estimation, selon France Nature Environnement, chaque année, nous jetons environ 7 kilos de produits non déballés et non consommés par personne. D’après une étude réalisée par Verdicité et FNE, nous pouvons estimer que le gaspillage alimentaire représente 10% des déchets ménagers et assimilés. Les foyers jettent, en moyenne, entre 500 et 1500 € par an de nourriture encore consommable. L’étude commanditée par Albal montre que les Français n’ont pas conscience de gaspiller autant de nourriture puisqu’ils pensent ne jeter que 6% des produits alimentaires qu’ils achètent. En fait, En réalité,  21% de la nourriture achetée finit à la poubelle alors que la moitié aurait pu ne pas être gaspillée. Selon une autre étude récente, les Français jetteraient en moyenne 20 kilos de nourriture chaque année : 7 kilos de produits emballés, et 13 kilos de fruits et légumes abîmés, de restes de table, et de produits non consommés. Parmi les aliments jetés, environ 50% sont des fruits et légumes. Viennent ensuite les restes des plats faits maison et des plats cuisinés. Plus choquant encore : 30% des aliments sont jetés sans même avoir été déballés : ils passent directement du caddie à la poubelle, sans même être entamés. Lorsqu’ils prennent conscience de ce triste état des lieux, les Français seraient disposés à changer leurs habitudes : 88% des consommateurs déclarent être prêts à prendre des mesures pour éviter le gaspillage alimentaire et 80%  d’entre eux souhaiteraient plus d’informations sur la conservation des aliments.