Elles sont multiples et diffèrent en fonction des pays. Comme expliqué plus haut, dans les pays en développement (PED), le gaspillage intervient principalement dans la première partie de la chaîne alimentaire (production, transformation, transport) et dans les pays développés, dans les dernières étapes (distribution et consommation).

Pour les PED, les raisons de ce gaspillage sont le climat parfois chaud et humide, les techniques de culture, de récolte et de conservation limitées et le manque d’infrastructures : les acteurs de la chaîne alimentaire font face à un manque de moyen au niveau des infrastructures de stockage des récoltes, de transformation, de chaîne du froid, de transport et également au niveau des systèmes d’emballage et de commercialisation. On peut prendre l’exemple du séchage du riz au soleil qui l’expose aux rongeurs et aux parasites ou encore des marchés souvent sous dimensionnés et n’offrant pas de bonnes conditions d’hygiène ou de bons équipements de refroidissement.